CRÉATRICE ÉTHIQUE OU ÉCO CRÉATRICE

Vous ne pouvez pas trouver le surnaturel sans passer par la nature . “Citation d’Arnaud Desjardins”

ENGAGEMENT ÉCOLOGIQUE

Lorsque l’homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d’eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors il se rendra compte que  l’argent n’est pas comestible. “Proverbe indien”

valerie-pache-robe-de-soiree

Depuis mes études de stylisme à Paris  je travaille avec de la matière  recyclée :

  • en  seconde vie, comme le parapente ou le parachute.
  • ou vintage en utilisant de vieilles collections non portées, des chutes  industrielles ou de vieux rouleaux démodés de grossistes, destinés à la poubelle.

Pour quelles raisons  ?

  • Par conviction écologique , pourquoi produire ce qui existe déjà ?
  • Par ce que la créativité se trouve très sollicitée…
  • J’aime   passionnément dévier les matières de leur fonction d’origine, les tester, les étudier, les adapter,les marier, les féminiser ou au contraire les rendre masculine …
  • À chaque nouvelle matière rencontrée, de nouvelles images, destinations, de nouvelles histoires à raconter….

Le chemin

Le but de la vie est le développement personnel ;parvenir à une parfaite réalisation de sa nature, c’est pour cela que nous sommes tous ici.   “Citation d’ Oscar Wilde”

  • Je me laisse guider par la matière,  sa couleur, sa texture, sa provenance,  je l’étudie avec attention , la teste jusqu’à l’apprivoiser… et   raconte l’ histoire  qu’elle m’ inspire..
  • Dans la nature, il n’existe  pas de fleurs belles ou laides, elles ont toutes une place une utilité et existent pour elle même.
  • Le premier vêtement est un paysage,   inspiré d’un voyage parfois imaginaire, un arbre , de l’eau , des fleurs…
  • Il m’inspire une émotion une énergie, zen pour certain, aérien pour d’autre, urbain etc….
  • Naît la pièce  maîtresse , tous les éléments y sont présent et plante le décors…
  • ensuite chaque élément raconte son histoire intime , la fleur sur le lac à l’aube , l’arbre avec les pieds dans l’eau, la sirène du matin , les lotus, la légèreté … l’humour… faire le grand saut avec la robe de mariée en parapente ou parachute recyclé, la robe qui ne peut voler mais qui peut nager….

Une œuvre d’art est un coin de la création vu à travers un tempérament.   “Citation d’Émile Zola”

Pour en savoir plus sur mes motivations , découvrez mon portrait vidéo par Shamengo : Valérie PACHE 

Histoire des matières

  • Le parapente, le parachute :

Un ami me propose les parapentes en fin de vie de son école. Après plus de mille vols, cette très belle architecture qui permet de se déplacer dans les airs, devient perméable à l’air et par conséquent inutilisable.

Je les accepte et bien que les couleurs de ces parapentes des années 80 me séduisent, je me demande ce que je vais en faire…

Mes créations vont évoluer au fur et à mesure de ma connaissance de la matière.

  • Le vintage :

Anciennes collections non portées, conservées précieusement depuis de longues années.

Chutes  industrielles ou vieux rouleaux démodés de grossistes destinés à la poubelle.

  • La soie naturelle :

J’aime particulièrement travailler la soie naturelle pour son touché et sa couleur blanc cassé très doux.

Sur le thème de l’Eau, j’ai  confié la soie à l’artiste peintre “Edwige Menu” .

  • Le plastique recyclé :

rencontré par hasard, sa transparence me séduit, sa rigidité attise ma curiosité et le défi me motive.

  • La laine bouillie :

en provenance du Népal, fabriquée par des Tibétains en exil.

Cette matière est fabriquée dans le respect de la charte du commerce éthique équitable et exportée via une société Française créée par un ancien prisonnier politique tibétain.

  • La soie recyclée :

en provenance d’usines indiennes , les chutes de sahri sont retravaillées et filées à nouveau.

Recyclage de la matière

 Principe: Le recyclage est le processus par lequel, les matériaux utilisés (déchets) sont transformés en nouveaux produits, l’acquisition, en fait, une seconde vie.

Ce processus est essentiel pour:

– Éviter le gaspillage de matériaux potentiellement utiles

– Réduire la consommation de matières premières nouvelles

– Réduire la consommation d’énergie

– Réduire la pollution atmosphérique (provenant de l’incinération) et la pollution de l’eau (à partir de la mise en décharge)

– Réduire l’élimination des déchets dans les décharges

– Réduire les émissions de gaz à effet de serre résultant de processus de production et de transport en provenance de pays étrangers (par rapport à la production avec des matières premières neuves).